NOUVEAU !!

Depuis janvier 2013, je vous accueille aussi à Fontainebleau ! Pour parler Coaching, Reconversion ou Thérapie, n'hésitez pas à me contacter au 01 60 57 01 59 pour prendre rendez-vous à Fontainebleau ou à Paris.

J’ai réfléchi à une façon simple de présenter cette démarche, et je propose de revenir sur la définition présentée dans ma « profession de foi ».

J’accompagne des personnes qui souhaitent donner une nouvelle dynamique à leur vie professionnelle ou personnelle.
Il s’agit effectivement de changement, et si on se fixe au départ un objectif, c’est que la réalisation de cet objectif va concentrer et mobiliser notre attention tout au long du process. Quand l’objectif est atteint, le coaching est terminé ! L’accompagnement est donc délimité dans le temps, et concentré sur la réalisation d’un objectif le plus souvent lié à la vie professionnelle.
La méthode, basée sur un questionnement neutre et bienveillant, repose sur la fixation d’objectifs concrets et opérationnels, suivie de l’accompagnement à la réussite de ces objectifs par la mobilisation commune des propres ressources de la personne (en termes de savoir-être et de savoir-faire) dans le respect de ses valeurs et aspirations.

L’outil du coach est en fait la question : c’est avec une série de questions qu’on avance dans la détermination de l’objectif, afin de le rendre clair, réalisable, mesurable, et aussi motivant.

C’est également par la question et non les réponses, suggestions ou recommandations que votre coach vous accompagne dans la mise en oeuvre de votre objectif. C’est en cela que le coaching se différencie du conseil.

Contrairement à la thérapie, qui s’adresse à des patients donc à une souffrance, le coach s’adresse à des personnes qui désirent bouger quelque chose dans leur futur. On ne se tourne pas vers le passé, pour faire de l’introspection ou tenter de trouver l’origine de souffrances anciennes. On dirige l’action vers le futur, là où aura lieu la réalisation de l’objectif qu’on détermine comme point de départ de l’accompagnement. Si on va bien sûr chercher les ressources nécessaires dans le passé et dans d’autres contextes de la vie du « coaché », le regard reste le plus souvent fixé sur le futur et en tous les cas, c’est l’objectif qui dresse la feuille de route, aimante l’action et centralise l’attention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *